La dangereuse évolution des compétitions de clubs de l'UEFA

Des grandes compétitions qui ont perdu l’équilibre

Les compétitions de clubs de l’UEFA ont été l’un des grands succès dans le football des trois dernières décennies.

Toutefois, les compétitions de clubs internationales ne sont jamais plus fortes que les championnats nationaux, qui sont l’élément vital du football.  Les évolutions récentes des formats des compétitions de clubs de l’UEFA ont mis en péril cet équilibre essentiel :

Du cycle 2015-18 au cycle 2018-21 : ce qui a changé

  • Les quatre associations les mieux classées ont un accès plus direct aux UCC par rapport à celles moins bien classées.
  • Le fossé ne cesse de croître entre les clubs, et le nouveau « pilier de coefficient » (en tant que critère de distribution) ne fait que creuser davantage ce fossé, en favorisant les clubs qui participent régulièrement à l’UCL/UEL ou les clubs qui ont historiquement remporté des titres.
  • Ce nouveau modèle de distribution ne fait qu’accroître les différences économiques et financières entre les clubs, plus de ressources étant allouées aux clubs de haut niveau par rapport aux autres, notamment ceux qui participent aux grandes compétitions de clubs de l’UEFA.
  • La solidarité en termes de pourcentage a diminué, ce qui contribue à creuser encore le fossé financier entre les clubs d’une même ligue.

Le modèle actuel complique encore plus la recherche de l’équilibre concurrentiel dans les ligues nationales de clubs

Télécharger : Analyse des ligues européennes sur le cycle des UCC 2015-18 – 2018-21

 

Pourquoi les propositions 2024-2027 de l’ECA ont-elles été écartées par toutes les parties prenantes ?

  • Un accès fermé à la Ligue des champions détruirait l’essence même de notre système de qualification des clubs en fonction de leurs performances dans les compétitions nationales.
  • Cela pourrait totalement déplacer l’intérêt, le développement et la croissance des compétitions « nationales » vers les compétitions « internationales »
  • Il augmenterait le nombre de matchs et de jours de matchs dans le cadre de la Ligue des champions, qui s’ajouteraient à un calendrier déjà chargé.
  • L’élargissement des compétitions européennes augmenterait la valeur des UCC aux dépens des compétitions nationales et de la plupart des clubs.
  • Cela entraînerait un écart plus grand entre les clubs d’élite et tous les autres clubs de nombreuses ligues, ce qui aurait un impact négatif sur l’intérêt et la prévisibilité des matches et des compétitions.

Ces propositions étaient vouées à l’échec, car elles auraient sérieusement mis en question l’équilibre compétitif du football européen de clubs nationaux.

Télécharger : Analyse des ligues européennes sur les propositions de l’ECA pour l’après 2024